INÉDIT — COMMENT AVEC TRACE MEETS, LE GROUPE ENTEND CRÉER DES PASSERELLES ENTRE LA JEUNESSE MULTICULTURELLE ET LES DÉCIDEURS DU MONDE ENTIER

6 décembre 2017
Télécharger



L’EXPLOIT — Le 30 novembre dernier, TRACE a réussi un véritable exploit : poser les jalons d’un dialogue entre la jeunesse africaine et un grand décideur politique : Emmanuel Macron. Des centaines de questions ont été alors adressées au président de la république. Les thèmes abordés traduisent les préoccupations des jeunes générations du continent africain : l’éducation, l’entrepreneuriat, la réussite, l’histoire partagée, les migrations ou la place des femmes.

DES RETOMBÉES POSITIVES — Cet événement politico-culturel a été abondamment relayé et commenté par la presse : Paris Match, l’AFP, Le Point, Le Parisien, BFM… Il a aussi affolé les réseaux sociaux en France, aux Etats Unis, au Canada et sur le continent Africain. Plus de 12 millions de vues, 3.6 millions de personnes atteintes, 20K vues des extraits de l’entrevue et un hashtag #TRACEmeetsMacron en trending topic sur Twitter — Emmanuel Macron a lui-même tweeté à plusieurs reprises au sujet de l’événement.

L’AVENIR — Ce n’est pas pour son propre bénéfice que la marque a choisi d’aller sur une voie moins familière. Le projet de TRACE n’a pas changé depuis sa fondation : « faire connecter entre eux, les passionnés de culture afro-urbaine du monde entier », selon le fondateur de la marque, Olivier Laouchez. Il s’agit, après avoir suscité son intérêt, d’offrir à cette jeunesse multiculturelle mondiale, curieuse et mobile, de véritables passerelles vers d’autres horizons culturels. Il appartiendra à cette dernière d’interagir avec le dynamisme qui la caractérise. Elle apportera ainsi sa part à l’édifice.

Pour la marque TRACE, l’essentiel est préservé : veiller au maintien de ce formidable dialogue qu’il a initié, tout en repoussant toujours plus loin les frontières de son audience.

 

LA RADIO TRACE FM CÔTE D’IVOIRE FÊTE SES 2 ANS !

« MON ROCK EST SOMBRE, MON RAP EST PROFOND » HOMMAGE À L’IDOLE DES JEUNES